En 1283, l'évêque Pierre d'Alba Iulia mettait le doyen Walter, de "villa Echellini" (de Atel) à la tête des prêtres du chapitre de Medias.On suppose ainsi qu'il y avait une église des le XIIIème siècle, parce que, en dépit du fait que l'actuelle église gothique a été construite plus tard, en 1380, on parlait déjà à la fin du XIIIème d'un doyen d'Atel. Ce terme étant inséparable de l'existence d'une église, il indique qu'une église antérieure à celle-ci a existé.

L'église

Au début elle possédait un chœur fermé sur trois côtés et une nef à trois vaisseaux. La nef centrale communiquait avec ses nefs latérales par des arcs brisés. Elle avait aussi un clocher à l'ouest avec des fenêtres en ogive qui ont été murées plus tard. Tous ces travaux ont été exécutés par des ouvriers qualifiés du chantier de l'église Ste Marie de Sibiu, aidés par leurs apprentis maçons.

Atel01

En 1429 probablement, la sacristie, le ressaut et le transept de l'église ont été édifiés. Le maître André le sculpteur (Andreas Lapicida), célèbre pour les travaux qu'il a effectués dans les églises de la Vallée de Târnava, a reconstruit la voute à la fin du XVème siècle. C est peut-être toujours à cette époque qu'a été bâti un niveau de défense sur le chœur ou l'on arrivait par un escalier en spirale. Le clochera été élevé de deux étages en brique au-dessus desquels on a bâti un niveau de défense en bois duquel on pouvait jeter sur l'ennemi des pierres ou de la poix chauffée. Les constructions en bois ont été détruites dans l'incendie de 1658. C'est toujours à André le sculpteur qu'on a attribué l'ornement du portail de la sacristie. Le fleuron des voussures au-dessus de la niche représente l'un des plus beaux ouvrages de l'église.

Les stalles en bois de 1516 sont également conservées, ornées en partie de reliefs et d'incrustations similaires à ceux du maître Johannes Reychmuth de Biertan et Sighişoara.

L'enceinte

En 1460 on a entouré l'église d'un mur ovale, juste avant de la fortifier. La tour d'entrée, située au sud-est, a été bâtie en grès, mais elle a perdu de sa hauteur initiale après les modifications de relief dues aux ondulations et variations de terrain à l'intérieur de l'enceinte. C'est la raison pour laquelle aujourd'hui l entrée au deuxième niveau semble très proche du sol, même si jadis on ne pouvait y monter que par une échelle mobile. Le troisième niveau, accessible du deuxième, abritait les logements et était surmonté d'un étage de meurtrières.

Des deux tours aux côtés de la tour d'entrée, seule celle au nord-ouest est toujours debout. Celle plus au sud (l'ancienne mairie) a été démolie au début du XIXème siècle. C'est toujours à cette époque qu'on a démoli le mur de la première enceinte.

Une deuxième enceinte, extérieure, est elle aussi liée à la tour d'entrée et flanquée au sud et au nord de deux tours carrées. En 1959 on a démoli la tour nord et au-dessous d'elle on a découvert un passage qui menait à une maison de l'autre côté de la rue.

Sur le mur oriental du chœur a été écrite une chronique qui est riche de dates historiques liées à la période 1142-1574. On sait aussi qu'en 1471 la communauté d'Atel recevait le privilège de garder un tiers des soldats pour protéger l'église fortifiée en temps de guerre.

Il ne reste aujourd'hui plus grand monde de la riche communauté d'autrefois. Le nombre de Saxons est très réduit. Y sont restés seulement les vieillards, qui habitent en maison de retraite. En outre, au moment ou les photos ont été prises, l'église était fermée au public. On l'avait pillée et l'enquête était en plein déroulement.

Les remparts et l'église ne sont pas les seules marques de témoignage des époques guerrières ; une inscription sur la façade de l'entrée le rappelle également: "Un fort rempart est notre Dieu" (Ein feste Burg est unser Gott). Une conviction qui n''a apporté de la gloire qu'aux villageois d'Atel.

Vous trouverez davantage d''informations concernant cette église et de nombreuses autres sur ce CD dédié aux églises fortifiées de Transylvanie.

Photos récentes
Council Square

Council Square

Boutique

CD Multimedia Eglises Fortifiées - 15 EUR

Ce CD-rom interactif propose un voyage à travers huit siècles de patrimoine saxon fortifié de Transylvanie. Il contient plus de 400 illustrations : des cartes interactives, des photos, des dessins explicites, des schémas de construction de 44 églises fortifiées. Faits historiques, informations architecturales, dictionnaire détaillé de termes spécifiques mais aussi légendes locales accompagnent la découverte de ce patrimoine exceptionnel. Disponible en 7 langues : français, anglais, allemand roumain, hongrois, espagnol, catalan.
Les saisons transylvaines
Les saisons transylvaines
A chaque saison son charme... pres fleurissants, festival automnal, fraicheur des enceintes, paysages enneiges... la Transylvanie se distingue par ses hivers rudes et ses etes tres ensoleilles.
Visites indispensables
Visites indispensables
Une fois sur place, il y a certaines choses à ne surtout pas manquer . Voici quelques conseils...
Arôme local
Arôme local
Pour une reelle experience de la Transylvanie, il convient avant tout de gouter aux saveurs locales.
Surprises
Surprises
Les eglises fortifiees representent un phenomene unique et interessant. Il n'en existe qu'a tres peu d'endroits en Europe. En Transylvanie, on en trouve plus de 300..
Taken 74.0981 ms